mardi 4 avril 2017

Nouvelle journée de mobilisation en Guyane, reportage vidéo et informations des médias guyanais

Nouvelle journée de mobilisation en Guyane, reportage vidéo et informations des médias guyanais

Guyane : le mouvement social prend de l’ampleur

Port bloqué

Les conséquences du mouvement social sont lourdes, mais la mobilisation va encore se durcir. Au port de Guyane par exemple, près de 350 conteneurs, dont une cinquantaine contenant des produits frais, attendent d’être sortis. Dans les magasins, les produits frais n’existent presque plus dans les rayons. "Quand je vais au supermarché, je ne trouve plus tout ce que je veux", a confié Stéphane Lambert, directeur du syndicat patronal Medef à Cayenne. Ce dernier a toutefois déclaré à La Dépêche qu’aucune pénurie n’est à craindre.

Aéroport coincé

Pour faire pression sur le gouvernement, le collectif "Pou La Gwiyann dékolé" (pour que la Guyane décolle) a renforcé les barrages dressés partout en Guyane. Outre le port bloqué et les routes barrées, l’aéroport de Cayenne est également coincé, car aucun fret aérien ne parvient sur le territoire. "Si le conflit venait à durer, il y aurait un très fort impact sur le commerce local, puisqu’il n’y aurait plus d’approvisionnement", s’inquiète le directeur du port de Cayenne.





La vidéo du rassemblement 

La grève et les blocages s'étendent, immense mobilisation, voir la vidéo





La position du POID

Communiqué du POID VIVE LA GRÈVE GÉNÉRALE DES TRAVAILLEURS GUYANAIS !

nouveaulogopoid
VIVE LA GREVE GENERALE DES TRAVAILLEURS GUYANAIS !
Le Parti ouvrier indépendant démocratique (POID) salue la grève générale des travailleurs guyanais à l’appel de l’Union des travailleurs guyanais (UTG), pour arracher leurs revendications en termes de droit à l’instruction, au travail, à la santé, à l’accès à l’énergie, etc.
Le POID, comme tous les travailleurs de France, a accueilli avec sympathie la gigantesque mobilisation qui a vu, mardi 28 mars, au deuxième jour de la grève générale, près de 20 000 travailleurs et jeunes descendre dans les rues de Cayenne et près de 10 000 dans les rues de Saint-Laurent.
Une mobilisation à la hauteur de la révolte contre le sort imposé par l’Etat français et ses représentants : chômage de masse, analphabétisme et illettrisme, destruction des services publics, production énergétique insuffisante, etc.
Les revendications des travailleurs guyanais s’opposent à toute la politique du gouvernement Hollande-Cazeneuve, politique dictée par l’Union européenne et les capitalistes, mise en œuvre contre tous les travailleurs. Une politique réactionnaire, aggravée en Guyane par la domination coloniale qui y règne toujours, comme en Guadeloupe, en Martinique, en Nouvelle-Calédonie, etc.
Autour de la classe ouvrière et de l’UTG, c’est tout le peuple qui est sorti, toute la nation guyanaise « debout » brandissant fièrement son drapeau vert et or frappé de l’étoile rouge.
Partisan de la lutte de classe, le POID se situe résolument aux côtés des travailleurs guyanais en grève générale et se prononce pour la satisfaction immédiate de leurs revendications.
Partisan de la démocratie, qui ne se divise pas, le POID se prononce inconditionnellement pour le droit du peuple guyanais – comme de tous les peuples soumis à la domination coloniale – à disposer librement de son sort.
Partisan de l’unité des travailleurs et de leurs organisations, le POID appelle l’ensemble du mouvement ouvrier français à soutenir inconditionnellement les travailleurs et le peuple guyanais et son organisation, l’UTG.
Partisan de l’Internationale ouvrière et partie prenante du Comité ouvrier international contre la guerre et l’exploitation, pour l’Internationale ouvrière (COI), le POID a ouvert et ouvrira les colonnes de son hebdomadaire, La Tribune des travailleurs, aux responsables et militants de l’UTG, à tous les combattants pour l’émancipation sociale et nationale de la Guyane.
VIVE LA GRÈVE GÉNÉRALE !
VIVE LES TRAVAILLEURS ET LE PEUPLE GUYANAIS !
Paris, le 29 mars 2017

Aucun commentaire: