mardi 4 avril 2017

Elie Domota secrétaire général de l’Union Générale des Travailleurs de la Guadeloupe, interviewé par un quotidien national français, regarde avec attention le conflit en Guyane. Il estime qu’une contagion du mouvement est « toujours possible».



3 avril 2017 – Elie Domota secrétaire général de l’Union Générale des Travailleurs de la Guadeloupe, interviewé par un quotidien national français, regarde avec attention le conflit en Guyane. Il estime qu’une contagion du mouvement est « toujours possible». Il considère que les accords de 2009 marquant la fin de la crise sociale en Guadeloupe n’ont pas été respectés et déclare : « Ce qu’il faut c’est entrer dans une démarche de décolonisation. On voit bien que l’intérêt n’est pas de développer l’intérêt des DOM mais de développer l’intérêt de la métropole.»




Aucun commentaire: