mercredi 12 avril 2017

Élie Domota: "En Guyane et en Guadeloupe, les racines du mal sont les mêmes"

Élie Domota: "En Guyane et en Guadeloupe, les racines du mal sont les mêmes"



Dans une interview publiée par le Huffington Post, Elie Domota, secrétaire de l'UGTG ( union générale des travailleurs de Guadeloupe ) apporte son soutien aux travailleurs et  au peuple guyanais
Nous en publions  des extraits et un lien vers la totalité de l'article

En quoi vous reconnaissez-vous dans le mouvement social qui touche la Guyane?
Les racines du mal sont les mêmes. Le retard de développement, l'illettrisme, l'analphabétisation, le chômage de masse trouvent leur origine dans la même situation. Cette situation, il faut la nommer : c'est la domination coloniale. On peut nous dire que la Guadeloupe, la Martinique ou la Guyane sont des régions françaises, des départements d'outre-mer, ce sont en réalité toujours des colonies et la vocation de la colonie c'est de servir les intérêts de la métropole.(...)
Vous appelez donc à voter à la présidentielle pour un candidat comme Philippe Poutou qui est favorable cette auto-détermination?
Ce sont des élections qui concernent la France. Notre mouvement aura une position sur ces élections françaises mais nous n'appellerons pas à voter pour qui que ce soit.
Quel message souhaitez-vous adresser aux grévistes?
Nous n'avons rien à leur conseiller. Les Guyanais sont suffisamment grands et forts pour combattre et poursuivre leur lutte comme ils doivent la mener. Mais je leur dis qu'ils ont raison de lutter. Ils ont raison de contester l'ordre établi, de demander que leurs enfants aient la chance d'accéder à l'excellence, à un travail. Ils ont raison de demander à être maître de leur pays, de prendre, en tant que Guyanais, les manettes de leur pays.
Les luttes éclairent les luttes qui éclairent les luttes. Quelle que soit l'issue de ce combat là, les Guyanais ont entamé un combat qui doit mener, selon nous, un jour, vers la décolonisation qui est la seule alternative possible.
La totalité de l'article, cliquez ici

Un rappel, la position du POID





Aucun commentaire: