mardi 8 novembre 2016

Les nouvelles de Boissy, numéro 71 Bulletin du comité de Boissy du POID

Les nouvelles de Boissy, numéro 71
Bulletin du comité de Boissy du POID

Boissy, ville sinistrée, dit NON une fois de plus 

28 Octobre, 120 Boisséens rassemblés pour la défense  de la Poste




60 à la réunion publique organisée par le maire le 20 octobre, 120 rassemblés rue de Paris le 28, des centaines de signatures sur le projet de vœu rédigé par le maire… Aucun doute possible : c’est bien du côté du maintien du bureau de Poste de la rue de Paris qu’est la démocratie, c’est dans la décision gouvernementale de le fermer qu’est le mépris du peuple.
Aussitôt connue cette décision, Boissy-Avenir diffuse massivement une vidéo réalisée avec le PCF et le POID exigeant le maintien. Devant l’indignation générale, le maire accepte de faire connaître à toute la population un projet de vœu exigeant le maintien du bureau de Poste sans restriction d’horaires et de services  et d’appeler à un rassemblement rue de Paris.
Boissy-Avenir, le PCF et le POID sortent alors un tract commun pour soutenir cet appel et préciser : toute tentative de faire accepter la fermeture du bureau de Poste sous couvert du maintien d’une « présence postale » par le biais d’un « relais postal » chez un commerçant est totalement inacceptable.
Et maintenant ?
  • D’abord, faire signer le vœu commun et participer au conseil municipal du 25 novembre à 20h. Nous ne lâcherons pas. S’il le faut, nous irons manifester sous les fenêtre du ministre !
  • Ensuite, nous savons que ce gouvernement Hollande-Valls et ses prédécesseurs, agissant tous sur ordre de Bruxelles, sont responsables de la suppression de 8 services publics à Boissy : Sécurité sociale, CAF, SNCF, bureau RATP, Pôle-Emploi, tribunal, études surveillées et…bureau de Poste !
Il faudra bien que ce gouvernement, fauteur de guerre à l’extérieur, démolisseur des services publics à l’intérieur, s’en aille et laisse la place à un gouvernement d’urgence -certainement pas issu des prochaines élections - qui réintègrera les Boisséens dans tous leurs droits.
Sans attendre, une bonne nouvelle : la mairie, pressée par les parents et les enseignants, vient de rétablir les études dans le haut de Boissy. C’est une étape vers leur rétablissement dans la Haie Griselle.
Une leçon à en tirer : la démocratie vient d’en bas, du peuple qui saura l’imposer. Pour le POID, s’organiser pour la rupture avec l’UE et la Vème république, c’est l’aider à triompher.
________________________________________________________

La dictature européenne, pas à pas…
Et c’est comme ça dans tous les domaines !
  • 1977 : première directive postale européenne
1999 : première réduction du secteur public « réservé » (gouvernement Jospin)
  • 2002 : 2nde directive postale européenne
2003 : 2nde réduction du secteur « réservé » (Raffarin)
2005 : loi de transposition la directive (Raffarin)
  • 2008 : 3ème directive postale européenne
2009 : suppression totale du secteur « réservé »
2010 : la Poste devient une société anonyme (Sarkozy-Fillon)
__________________________________________________________________________________

Rétablissement des études surveillées dans les écoles Dunois et Bois-Clary
La mairie a annoncé qu’elle réorganiserait de nouveau les études surveillées à partir du lundi 14 novembre.
La mobilisation des parents et des enseignants, avec leurs organisations, a payé. Les enseignants seront payés, comme ils le demandaient, au prix officiel de 33 euros net et un second groupe sera créé à partir du 26 ème élève.
C’est une victoire importante. La mise en place de la calamiteuse réforme des rythmes scolaires de Peillon-Hamon, contre l’avis de l’immense majorité des enseignants, a entraîné une désorganisation qui s’est traduite à Boissy par la disparition des études surveillées. Double peine : surcroit de fatigue dû à une demi-journée supplémentaire de présence à l’école et perte d’une heure de travail pour faire les devoirs et apprendre ses leçons avec l’aide d’un enseignant si nécessaire.
Faisons en sorte que cette disposition soit étendue le plus vite possible aux écoles de la haie Griselle !

Le 22 octobre à Boissy, une réunion à l'initiative du POID

La Syrie sous les bombes

Des millions sur les routes de l'exode forcé





Du 18 au 20 Novembre 2016, se réuniront à Mumbaï, les délégués de 40 pays et de tous les continents, rassemblés pour unir leurs forces contre la guerre et l'exploitation,
Comme l'expliquait un camarade lors de la dernière réunion de notre comité, cette Conférence sera une conférence ouvrière, parce que seuls les ouvriers et les exploités ont la force de s'opposer à la barbarie déchaînée par les gouvernements impérialistes contre tous les peuples,
Seuls les travailleurs et la jeunesse pourront retenir le bras criminel de ceux qui tuent, bombardent et réduisent à l'esclavage des dizaines de millions d'hommes , de femmes et d'enfants, jetés sur les routes de l'exil forcé pour échapper à un destin atroce,
Une conférence dont l'objectif sera, dans chaque pays, d'aider à la victoire de la classe ouvrière et de la jeunesse contre leurs gouvernements,
Victoire de la jeunesse et des étudiants noirs d'Afrique du Sud qui se sont soulevés contre un gouvernement qui prétend maintenir l'apartheid social contre la majorité noire et aggraver la sélection contre les étudiants, Contre un gouvernement qui déchaîne la violence contre la jeunesse, comme hier il le faisait contre les mineurs de Marikana et ceci dans le seul but de défendre les privilèges de la minorité blanche et des multinationales,
Comme le disait une autre intervenante dans la réunion, les gouvernement massacrent les populations, bombardent les écoles et les hôpitaux, violent toutes les lois de la guerre fixées dans les Conventions de Genève,C'est avec cela qu'il faut en finir, pour que soit respecté le droit des peuples à vivre en paix et choisir librement leur gouvernement
Au cours de la discussion, beaucoup de camarades établissaient clairement le lien entre les milliards dépensés pour la guerre et pour ravager des pays entiers et la destruction de tous les services publics, comme l'atteste ce que nous connaissons à Boissy,
C'est aussi avec cela qu'il faudra en finir, pour rétablir tous les droits ouvriers piétinés par ce gouvernement qui n'est que l'instrument servile de l'Union européenne,
C'est tout le sens de cette Conférence, ouvrir la voie à la jeunesse et aux travailleurs, pour que partout les gouvernements de guerre et de misère soient submergés et leur politique balayée
Qu'enfin la voie soit ouverte à l'union libre et fraternelle des peuples d'Europe et du monde, débarrassés de la guerre et de l'exploitation

Notre prochaine réunion samedi 19 novembre à 14h30 salle de la Pinède.
Venez nombreux !







Aucun commentaire: