samedi 29 octobre 2016

Rassemblement du 28 Octobre contre la fermeture de la Poste de la rue de Paris


Rassemblement du 28 Octobre contre la fermeture de la Poste de la rue de Paris



REPORTAGE

120 personnes rassemblées ce Vendredi 28 Octobre rue de Paris pour s'opposer à la fermeture annoncée de l'annexe de notre bureau de poste,
De nouveau, et lors que des centaine de Boisséens ont contresigné le vœu de la marie, la population a montré sa détermination à défendre un service public essentiel à notre commune,



En présence de l'ensemble des élus, le maire a déclaré être déterminé à défendre le maintien de l'ouverture du bureau de poste avec l'ensemble de ses services et de son personnel, Un courrier en ce sens et plusieurs démarches ont été engagées auprès de la direction régionale de la Poste,
Comme l'ont rappelé André Yon (POID) et Philippe Lefevre (PCF) en réponse au député , la responsabilité de l’État et du gouvernement est totale dans cette décision de fermeture et nul ne saurait se soustraire à ses responsabilités,
3 Ce rassemblement n'est pas un baroud d'honneur », c'est par ses termes qu'André Yon a commencé son intervention rappelant la détermination de la population à aller jusqu'au bout de cette bataille, jusqu'à la garantie donnée par la direction régionale de la Poste du renoncement à son projet de fermeture
Les Boisséens sont appelés à poursuivre et amplifier leur mobilisation et à maintenir l'unité réalisée pour la défense de notre bureau de poste.



Le maire à demandé une audience auprès de la direction régionale de la Poste, nous l'accompagnerons en manifestation et même au Ministère s'il le faut pour soutenir le projet de voeu commun à tous les groupes du conseil municipal demandant le maintien du bureau et de tous ses services et personnels
Pour le POID, ce combat s'inscrit dans la continuité de celui engagé pour la défense des services publics qui disparaissent les uns après les autres, supprimés par ce gouvernement et ses prédécesseurs en application servile des directives de l'Union européenne



Il faudra bien un jour rompre avec cette politique qui sacrifie les besoins vitaux de la population, Il faudra bien un jour que soit porté au pouvoir un gouvernement qui balayant les diktats de l'union européenne décidera le rétablissement de tous les services publics, la renationalisation de la Poste et la restauration de tous les droits ouvriers piétinés par ce gouvernement

C'est le combat du POID



texte et photos: Jacques Belhassen

Aucun commentaire: