mardi 4 octobre 2016

Déscolarisation et atteinte au droit de grève

Déscolarisation et atteinte au droit de grève


La suppression des études surveillées à Boissy n’est rien d’autre qu’un acte de descolarisation. Pour beaucoup, les études surveillées, dans le prolongement du travail en classe, représentent la seule possibilité d’apprendre ses leçons et de faire ses devoirs dans de bonnes conditions d’apprentissage.
Que cette suppression, en conséquence de la mise en place des NAP (« nouvelles activités pédagogiques »), ait commencé les années précédentes n’absout personne : il s’agit d’un coup grave porté au droit à l’instruction de nos enfants.
La mobilisation qui, au plan départemental, a permis d’arracher à la rentrée, 30 annulations de suppressions de classes (1 au Bois-Clary, 5 à Limeil) témoignent, dans la population, de la profondeur du rejet de la politique antiscolaire du gouvernement. Sa calamiteuse réforme des rythmes scolaires débouche sur un gâchis et une désorganisation inquiétants : réforme du collège, suppression des études surveillées, menaces contre le baccalauréat comme diplôme national, …
On se souvient que le torpillage de l’Ecole par les ministres successifs est passé, sous Sarkozy, par la remise en cause du droit de grève des enseignants. Aujourd’hui, il serait question de restrictions du même ordre (se déclarer gréviste à l’avance) pour les personnels communaux.
On renverserait ainsi complètement les responsabilités. Le gouvernement décide suppressions de postes, liquidation de l’enseignement spécialisé, disparition des études surveillées, dilution du scolaire dans le péri-scolaire, ringardisation de l’école républicaine avec ses garanties de laïcité et d’égalité devant l’instruction, …et, de l’autre côté, les personnels devraient renoncer à la plénitude de leur droit de grève « dans l’intérêt de l’enfant » !
Comme les personnels hospitaliers en grève à Emile Roux pour que soient préservées des conditions de soins dans l’intérêt des patients, les mobilisations des enseignants et des personnes représentent la seule possibilité de contenir et de renverser l’offensive destructrice.
Aucune atteinte au droit de grève !

Assemblée mensuelle du comité POID de Boissy
Samedi 22 Octobre, 14 h 30
Salle de la pinède (derrière la piscine)
Ordre du jour
Présentation de la Conférence de Mumbaî
L'actualité de Boissy et Limeil

Aucun commentaire: