mardi 11 octobre 2016

Communiqué du POID Non à la fermeture programmée du bureau de Poste de la rue de Paris !

Communiqué du POID
Non à la fermeture programmée du bureau de Poste
de la rue de Paris !
L'annonce en a été faite par le Maire en conseil municipal, la poste de la rue de Paris est menacée de fermeture. La direction régionale de la Poste annonce que dans un premier temps l'agence postale n'ouvrirait plus que le matin et qu'elle n'assurerait plus toutes les opérations bancaires.
Après la fermeture du centre de Sécurité sociale, de la permanence de la CAF, et l’arrêt des études surveillées dans les écoles de Boissy, les Boisséens voient disparaître l'un après l'autre les services publics dont ils ont besoin dans leur vie quotidienne.
Les prétextes invoqués par la direction régionale de la Poste (insécurité et insuffisance du trafic : une cinquantaine d’usagers par jour « seulement » !) ne trompent personne. Le « maintien d’une présence postale » au moyen d’une « agence postale communale » (les contribuables devraient donc payer deux fois) ou d’une antenne dans un commerce, annoncé par le maire, ne saurait masquer la réalité d’un vrai recul du service public.
La Poste, en voie de privatisation sur injonction de l'Union européenne, est soumise à l'obligation de réduction des coûts, ouvrant la voie aux suppressions de postes, à la déréglementation des conditions de travail des postiers et à la fermeture de centaines de bureaux de poste dans toute la France. Ceux qui ont choisi la soumission aux diktats de Bruxelles appliquent la même politique dans les hôpitaux où les regroupements hospitaliers s'accompagnent de mesures brutales contre les malades et les personnels, à l’Ecole, dans les transports, pour le logement…
Un autre gouvernement est possible, celui qui, décidant de se dégager du carcan de l’UE, rétablira les travailleurs dans leurs droits et décidera la renationalisation de la Poste et de tous les services publics. Pour le POID, la rentabilité d’un service public se juge exclusivement à partir de son utilité pour la population. Les habitants du haut de la ville ont absolument besoin du bureau de Poste de la rue de Paris.
Le comité de Boissy du POID se prononce inconditionnellement contre sa fermeture programmée, pour son maintien et son rétablissement avec tous ses horaires d’ouverture, toutes ses compétences et tous ses postes. Inconditionnellement pour le rétablissement des études surveillées. Inconditionnellement pour le rétablissement et le maintien de tous les services publics dont a besoin la population. Il appelle à l’unité pour l’imposer.
__________________________________________________________________________________


Aucun commentaire: