mercredi 19 octobre 2016

Afrique du Sud, violences policières et arrestations pour briser la mobilisation des étudiants La solidarité internationale s'organise, reportage

Afrique du Sud, violences policières et arrestations pour briser la mobilisation des étudiants

La solidarité internationale s'organise




Répression et violences policières contre les étudiants des universités d'Afrique du Sud qui réclament la fin des frais d'inscription à l'université
Les dirigeants étudiants raflés sur tous les campus, les portes de la résidence universitaires de Johanesbourg défoncées par la police et les étudiants interpellés dans leurs chambres.
Le même gouvernement de coalition qui faisait tirer à belles réelles sur les mineurs de Marikana veut briser aujourd'hui par la violence le soulèvement de la jeunesse noire
En réponse à l'appel de dirigeants syndicaliste indiens, la mobilisation mondiale se  met en place pour soutenir le combat des étudiants
Le plus puissant syndicat Sud-africain,celui des métallurgistes , s'est rangé du côté des étudiants, contre ce gouvernement où siègent les dirigeants de l'ANC et du Parti communiste sud-africain qui déchaîne la violence la plus brutale contre la jeunesse et le peuple noir.

Vidéo LCI, mobilisation et violences policières



Les étudiants réclament l'accès à l'enseignement supérieur de tous ceux qui ont obtenu le diplôme requis.
Ils protestent contre l'augmentation des frais d'inscription.




Plusieurs manifestants ont été arrêtés sur le campus de l'université de Witwatersrand, ce mardi matin.
L'une des dirigeantes de la contestation, Busisiwe Seabe, fait partie des personnes arrêtées.
Un arrêté des autorités interdit les rassemblements de plus de 15 personnes dans l'enceinte de l'espace universitaire.
L'année académique pourrait être invalidée, si les cours ne reprenaient pas ce mardi, ont averti le recteur de l'université de Witwatersrand et d'autres dirigeants d'établissements d'enseignement supérieur.
source BBC Afrique


fees must fall, mobilisation et répression à Prétoria

Un meeting d'étudiants, à l'Université de Witwatersrand, à Johannesbourg



A l'appel du POID et des groupes jeunesse révolution de la RP, premier rassemblement ce Mercredi 19 Octobre

17 octobre 2016 – Le leader du mouvement étudiant sur le campus de l’université du Witwatersrand, à Johannesburg, en Afrique du sud a été arrêté. Mcebo Dlamini, détenu dans un commissariat, a comparu devant le tribunal à Johannesburg lundi 17 octobre. L’affaire a été reportée à mardi. Fasiha Hassan, la secrétaire générale de l’association étudiante, estime que les méthodes des autorités rappellent l’apartheid. source, la tribune des travailleurs




Aucun commentaire: