jeudi 27 octobre 2016

600 euros, un film admirable

600 euros, un film admirable

















Les critiques

600 euros

réalisé par Adnane Tragha
Film choral, 600 euros installe son intrigue au cœur d’Ivry-sur-Seine alors que la campagne des présidentielles de 2012 bat son plein. Autour du personnage de Marco, musicien loser et abstentionniste engagé, gravite un petit nombre de personnages dont chacun cristallise un choix pour l’élection, du vote FN à l’abstentionnisme : Leïla, l’immigrée sympathisante socialiste, Moussa, étranger sans droit de vote et militant Front de Gauche ou encore Jacques, veuf désespéré penchant pour l’extrême droite. Ce microcosme dont les destins s’entrecroisent, des petites solitudes aux galères et débrouilles ponctuelles, incarne autant de positions politiques habituellement traduites par un pourcentage ou une catégorisation. À la croisée des stigmatisations et des clichés, portés souvent par les films dits de banlieue qui enferment leurs personnages dans un point de vue caricatural (comme si le banlieusard était une entité à part entière, avec ses codes, son territoire et son langage), le premier film d’Adnane Tragha se réapproprie ces représentations en politisant chacun de ses personnages, et en plongeant son récit dans un réel historique presque documentaire.

critikat


Toutes les infos et les bandes annonces du film sur le site de la 25e heure

La page facebook du film





























































































Aucun commentaire: