mardi 20 septembre 2016

Parti Ouvrier Indépendant et Démocratique 94 Communiqué du 20 sept. 16

Parti Ouvrier Indépendant et Démocratique 94

Communiqué du 20 sept. 16



La décision du gouvernement, appliquée samedi 16 septembre 2016, en présence de la ministre Emmanuelle Cosse, ministre du logement, ex-dirigeante des Verts, d’évacuer près de 2000 migrants installés à même le sol près de la station Stalingrad à Paris, s’est traduite par la réquisition du gymnase qui, à Cachan, sert d’infrastructure à l’Ecole normale supérieure et aux lycées Maximilien Sorre et Gustave Eiffel.  Une centaine des expulsés y ont été « installés ».
Pour le POID 94, cette mesure est doublement scandaleuse. Pour les migrants, d’abord, traités de façon inhumaine par ce gouvernement, voués à des conditions d’hébergement précaires et indignes. Pour les élèves et les enseignants, ensuite, qui se voient brusquement empêchés de poursuivre une partie de leurs cours.
Ce sont les guerres dans lesquelles s’implique totalement le gouvernement Hollande-Valls, en Orient et en Afrique, qui jettent sur les routes d’Europe, les migrants par millions (6,5, » millions selon un récent rapport de l’ONU). Le POID, qui exige le retrait immédiat des soldats français de Syrie, de Libye, de Centrafrique, du Mali, d’Afghanistan et de tous les pays où l’impérialisme US réclame leur présence, se prononce pour l’ouverture des frontières et l’accueil de tous les réfugiés.
Que cherche le gouvernement en créant une situation telle qu’à Cachan l’hébergement de familles en détresse vient mettre en cause le fonctionnement d’établissements scolaires et universitaires, perturbant le travail de centaines de lycéens et étudiants, et éveillant l’inquiétude de leurs familles ?
Pourquoi refuse-t-il, tout comme ses prédécesseurs, de prendre les mesures permettant de construire les logements nécessaires à l’ensemble de la population ?  Aurait-il pour objectif de dresser les demandeurs en attente les uns contre les autres ?
Fauteur de guerres atroces, incapable de recueillir dignement les adultes et enfants contraints de s’enfuir dans les pires conditions, ce gouvernement se préparerait-il à nourrir de nouvelles tensions et divisions dans la population pour faire oublier son entière responsabilité ?

Le POID du Val-de-Marne, pour sa part, exige que chaque famille de migrants bénéficie d’un accueil et d’un logement décents, ainsi que tous les demandeurs dans le besoin, et qu’en même temps, aucun des services publics ne soit réduit, à commencer par le gymnase des établissements de Cachan.

Aucun commentaire: