mercredi 13 juillet 2016

Deux cents personnes, des agents territoriaux à l’appel de la CGT, FO et SUD ont envahi la salle du conseil municipal de Grenoble « Piolle, Valls, même combat! », « On n’a pas voté pour ça! » scandent les manifestants.



 Deux cents personnes, des agents territoriaux à l’appel de la CGT, FO et SUD ont envahi la salle du conseil municipal de Grenoble « Piolle, Valls, même combat! », « On n’a pas voté pour ça! » scandent les manifestants. Le conseil est reporté, il devait discuté du « plan de sauvegarde des services publics »qui prévoit la fermeture des bibliothèques et des suppressions de postes.






Des mesures appliquées dans les deux prochaines années

Il prévoit notamment la fermeture de trois bibliothèques. Un conflit inattendu pour celui qui voulait incarner une nouvelle façon de faire de la politique. Aujourd'hui, il l'assume, pour le maire, la baisse des dotations rend ses coupes budgétaires indispensables. "Notre promesse c'est d'assurer l'avenir, et préparer l'avenir ce n'est pas nier la réalité d'aujourd'hui", assure Éric Piolle, maire EELV de Grenoble. Lui, l'écologiste, fervent défenseur de la démocratie participative, se voit reprocher par ses opposants de gauche un passage en force. Ces mesures d'économie seront votes et mises en place au fur et à mesure dans les deux prochaines années.



Grenoble : le maire écologiste présente un plan d'économie drastique

Aucun commentaire: