mercredi 22 juin 2016

"Une victoire pour les syndicats et la démocratie" ? Revue de presse

 "Les organisations syndicales et de jeunesse ont obtenu le droit de manifester à Paris, le 23 juin", annonce Philippe Martinez, leader de la CGT.


Après plusieurs jours de bras de fer, le ministre de l'Intérieur a donné aux syndicats l'autorisation d'organiser une manifestation à Paris

.C'est un fait, malgré les menaces et les annonces successives d'interdiction de la manifestation parisienne, les organisations syndicales ont maintenu leur appel à manifester ce 23 Juin et elles ont bien fait.
Cette autorisation obtenue après plusieurs annonces contradictoires indique la confusion et le doute qui se sont emparées des plus sommets de l'Etat.
Malgré des conditions indignes imposées à la tenue de la manifestation, nul doute qu'à nouveau des centaines de milliers de travailleurs seront présents dans les cortèges syndicaux , avec toujours la même exigence, celle du rerait de cette Réforme rejetée par tout un pays rassemblé autour de la classe ouvrière et de ses organisations
.Jacques, premières impressions...




"Une victoire pour les syndicats et la démocratie", selon la CGT 




Le "parcours" autorisé




Les menaces

Bernard Cazeneuve appelle à la "responsabilité" des syndicats
Los d'un prise de parole place Beauvau, Bernard Cazeneuve a confirmé qu'un "circuit extrêment court"Bastille-Arsenal-Bastille sera suivi par les syndicats. Un parcours qui tient "compte des contraintes opérationnelles" de la police. A l'issue de la manifestation de jeudi, un "travail va s'engager avec la préfecture de police" pour préparer la manifestation prochaine du 28 juin. Ferme, le ministre de l'Intérieur appelle les syndicat "à la responsabilté". "Aucune violence, aucun débordement ne sera toléré", met-il en garde. 
Les mensonges et l'annonce d'un 
chaos ingérable
A Bastille, 200 000 personnes au maximum
200 000 personnes. C'est le nombre maximum de manifestants qui pourront se rassembler place de la Bastille et le long des quais de l'Arsenal, à raison d'environ 3 à 4 personnes par mètre carré.  
Un chiffre qui n'a encore jamais été atteint lors d'une manifestation contre la loi Travail. La semaine dernière, le décompte de la préfecture de police était de 80 000 participants.  L'express
Sachant que tous les accès seront totalement bouclés, supposons que le chiffre de 200 000 annoncé par l' Express soit dépassé, les manifestants se retrouveront dans une nasse où chaque mouvement de foule pourra tourner à la catastrophe et au drame et tout cela sur les 2 rives d'un canal reliées seulement par une pont piétonnier dont on ne sait quelle charge il peut supporter..

Aucun commentaire: