mardi 24 mai 2016

Un gouvernement de guerre ! La vidéo de l'intervention des gardes mobiles à Fos sur mer

Un gouvernement de guerre ! La vidéo de l'intervention des gardes mobiles à Fos sur mer

la vidéo sur le site du figaro



Depuis lundi, les accès de la raffinerie et du dépôt de carburant étaient bloqués par les grévistes, dont de nombreux militants de la CGT Pétrole. Ce blocage avait commencé à entrainer une pénurie de carburants dans plusieurs stations du Sud-Est ! Ce matin, plus de 200 grévistes étaient présents sur le piquet de grève. A partir de 4h15, les forces de l’ordre au service du patronat ont alors lancé l’assaut, sans aucune sommation d’après les responsables CGT présents sur place, et avec le renfort de canons à eau et de flashballs lancés contre les manifestants qui ne faisaient que tenir le piquet de grève.

De véritables « scènes de guerre », d’après Emmanuel Lépine, responsable de la CGT Pétrole, qui n’ont pourtant pas désarmé les grévistes, qui ont tenu plus de deux heures durant face à cette violence brutale. "Des lacrymogenes de partout, ils ont meme pris des camarades, ils leur ont cassés la gueule contre des voitures", racontait ce matin un militant CGT sur Europe 1. A 6h, le blocage a fini par être levé, mais les forces de police ont poursuivi les manifestants jusque dans la ville de Fos, pourchassant les militants par des drones et des hélicoptères. D’après Olivier Mateu, responsable de l’union départementale CGT des Bouches du Rhones, une partie des grévistes a du se replier dans le local de la CGT. « Ils nous gazent, ils nous tirent dessus, et là on est coincé à l’interieur », racontait-il ce matin sur BFM TV. Une véritable séquestration, qui aurait conduit au lancé d’une grenade lacrymogène dans le local syndical... "accidentel, selon la préfecture" ! Quatre manifestants auraient été interpellé.

28 mai 2016 : tous au meeting internationaliste à Paris pour la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne !

À lire dans La Tribune des travailleurs, édition du 6 avril 2016

Capture d’écran 2016-04-09 à 09.50.46Le 7 mars, à l’initiative de militants ouvriers d’Allemagne, parmi lesquels Heinz-Werner Schuster, syndicaliste et président de la commission ouvrière du Parti Socialiste (SPD) de Düsseldorf, plus de 120 militants de vingt et un pays d’Europe lançaient un appel pour soutenir les travailleurs britanniques, les syndicats et les sections du Labour Party qui, contre leurs directions, appellent à voter pour « quitter l’Union européenne » lors du référendum convoqué le 23 juin. Alors que de nouvelles signatures sont arrivées, notamment de l’État espagnol et de Croatie, H.-W. Schuster s’est adressé aux militants qui ont répondu à cet appel.




Aucun commentaire: