mardi 24 mai 2016

Menaces, recours à la force et extension de la grève

Menaces, recours à la force et extension de la grève


Blocage des raffineries : la menace de Total

La compagnie va « réviser sérieusement » ses projets d’investissement dans ses raffineries françaises, au cœur de la contestation contre la loi Travail.


El-Khomri: "pas question que l'économie soit prise en otage"


"Il est légitime que le gouvernement débloque cette situation et nous continuerons à le faire. Il n'est pas question que l'économie de notre pays soit prise en otage à trois semaines de l'Euro", a-t-elle déclaré, devant la presse.

Nous continuerons à évacuer les sites et les dépôts bloqués 

par cette organisation », a prévenu le premier ministre


« La CGT trouvera une réponse extrêmement ferme du gouvernement. Nous continuerons à évacuer les sites et les dépôts bloqués par cette organisation », a prévenu le premier ministre, pour qui « l’Etat fait preuve de la plus grande fermeté ».

Carburants: Hollande dénonce "un blocage" décidé "par une minorité"


Déblocage de la raffinerie de Fos-sur-Mer: "On s'est fait tirer dessus au flash-ball"


Des militants CGT, opposés à la loi Travail, ont été dégagés ce mardi matin par les forces de l'ordre de la raffinerie qu'ils occupaient à Fos-sur-Mer. Certains syndicalistes s'indignent de la forme tandis que le préfet de police a jugé cette intervention "inévitable" pour la sécurité.



La grève est désormais votée dans huit raffineries sur huit en France, y compris celles d'Exxon Mobil.

Le conflit contre la loi travail se durcit. Le secrétaire fédéral du secteur pétrole de la CGT Emmanuel Lépine a déclaré mardi que la grève était désormais votée dans huit raffineries sur huit en France, y compris celles d'Exxon Mobil.
"Une grève a été votée ce matin à Notre-Dame-de-Gravenchon (Seine-Maritime) en réaction à la charge des forces de l'ordre à Fos-sur-Mer", a-t-il dit en se référant à l'intervention de gardes mobiles pour lever les barrages des militants CGT aux accès du dépôt pétrolier de Fos-sur-Mer.
"Il va y avoir au minimum une baisse du débit de 50%" à la raffinerie Exxon Mobil de Gravenchon, a-t-il précisé. "A Fos, la grève a aussi été votée. Plus aucun produit ne sort. Il y a maintenant huit raffineries sur huit en grève."

Aucun commentaire: