jeudi 12 mai 2016

Les Nouvelles de Boissy Le bulletin du comité POID de Boissy Numéro 64, Mai 2016

Les Nouvelles de Boissy
Le bulletin du comité POID de Boissy
Numéro 64, Mai 2016

L'éditorial d' André Yon

« Il y a une rage sourde qui nous ronge tous… »

Ainsi s’exprimait un retraité grec hier dimanche 8 mai, après la 25ème journée de « grève générale » : dans un pays saigné à blanc depuis 6 ans, où le chômage atteint les 24% de la population active, où le pouvoir d’achat a chuté de 35% en moyenne, le gouvernement, sur injonction de l’Union européenne, vient de faire voter une nouvelle baisse des retraites (le minimum serait fixé à 383 euros mensuels pour les salariés ayant travaillé au moins 20 ans !) et encore une hausse d’impôts !
La même « rage sourde » que celle qui saisit les hospitaliers de l’hôpital Emile Roux conduits à la grève, avec leurs syndicats, pour garder leurs congés annuels et contre la déréglementation de leurs horaires.
La même rage sourde les agents communaux placés dans l’incertitude par la menace de se voir transférés au « Territoire n°11 » ou à la MGP (métropole du Grand Paris)
La même rage sourde des parents d’élèves, avec leurs associations, et les enseignants, avec FO, FSU, CGT et UNSA, confrontés au refus de d’annuler la suppression du poste de l’école du Bois-Clary (Boissy) et de créer, devant l’arrivée de plus de 127 enfants dans les écoles Pasteur, Soulié, Marquèze et Picasso (Limeil), les 5 postes de professeurs indispensables
La même rage sourde des locataires dont les loyers augmentent sans que les travaux d’entretien ne soient correctement assurés, des demandeurs de logement condamnés à vivre toujours plus dans des conditions indignes
La même rage sourde qui saisit toute la classe ouvrière et la jeunesse , prêts à la grève jusqu’au retrait du projet de loi de destruction du Code du travail, qui voient leur combat dévoyé dans des journées saute-mouton et la mascarade des amendements à l’Assemblée nationale, Hollande et Valls gardant ainsi la possibilité de passer tranquillement avec le 49-ter.
Pourtant, Obama, Merkel, Hollande ont aussi leurs sujets d' inquiètude et d'effroi: et si le peuple britannique profitait du référendum prochain pour faire gagner le « leave », c’est-à-dire « sortir de l’UE » ?
Qui, en France comme en Grèce et ailleurs, n’y verrait pas un immense encouragement à se débarrasser de la dictature de Bruxelles et sa dette publique impossible à rembourser ?
Voilà pourquoi le POID vous invite à vous organiser avec lui pour en finir avec le joug de l’Union européenne et de la Vème république !
Voilà pourquoi le POID engage toutes ses forces pour assurer le succès du meeting internationaliste appelé le 28 Mai à Paris pour dire
Dehors l'Union européenne !
Union européenne, dégage de l'Angleterre ! Dégage de toute l'Europe !

André Yon


 l'éditorial de la Tribune des Travailleurs du 11 mai 2016)


Il ne fait aucun doute que si les organisations ouvrières unies adressaient au gouvernement un ultimatum le menaçant — s’il persistait dans son coup de force — d’appeler à la grève totale pour le retrait, alors le gouvernement serait amené à y réfléchir à deux fois.
En engageant le bras de fer, Hollande et Valls ne laissent qu’une alternative au mouvement ouvrier : ou bien renoncer au combat de résistance ; ou bien en appeler à la mobilisation jusqu’au bout, en appeler à la grève jusqu’au retrait, et l’organiser. 

Instituteurs et parents devant l'Inspection d'Académie ce Mercredi 11 Mai





120 parents, profs et enfants sont venus manifester contre le projet de carte scolaire pour la rentrée prochaine qui aboutirait à 88 fermetures de classes et 89 ouvertures. Ils demandent l’annulation des 88 fermetures, explique le représentant du SNUDI-FO. Des élus (PCF) du conseil départemental étaient aussi présents. Une délégation de syndicats et parents a été reçue par l’inspection académique ; la carte scolaire pourrait, être remodifiée en juin, avant la rentrée. 

Parents et enseignants de Limeil avec FO, UNSA, SNUIPP-FSU et FCPE, PEEP, GIPE font signer massivement une pétition sur la ville pour obtenir les 5 classes nécessaires

Retour de manifs, la parole aux militants

Les salariés de Germanaud ont défilé le 1er mai à Paris, j'ai discuté avec eux dans la manif .
Germanaud est une entreprise spécialisée dans la fabrication de jambons, tranchés et emballés en barquettes pour les marques de distributeurs.Elle a été finalement délaissée au profit d'autres unités du groupe.Le groupe Turenne-Lafayette va fermer l'usine Germanaud de Blois (Loir-et-Cher) au mois d'août 2016 et transférer la transformation de jambon vers d'autres sites.
On retrouve dans ce cas toute la question des motifs de licenciement dans la loi travail. Au motif de restructuration et d'organisation du groupe, on transfère d'une usine à l'autre la production en mettant en concurrence les sites d'un groupe.
Dans la discussion ,les salariés comprenaient parfaitement que la Loi Travail fournirait aux patrons le cadre légal permettant les licenciements et la mise en concurrence des différents sites de production
JP
Comme beaucoup de ceux qui étaient là, j'ai été choqué de l'intrusion directe de la police dans nos cortèges du 1 Mai
J'ai été frappé aussi par la détermination très forte de ceux qui ont refusé de se disperser malgré les gazages et les menaces et ont poursuivi jusqu'au bout la manifestation
Tout le monde semblait comprendre que c'était le simple droit de manifester qui était en cause
JP
Choqué et révolté par les violences policières contre nos jeunes,même contre des cortèges pacifiques.
Des centaines de jeunes gazés, matraqués, embarqués de force et parfois même traînés au sol.
Ce sont nos enfants et nos libertés qui sont menacés et que nous devons défendre
Jacques










Assemblée mensuelle du POID BOISSY
JEUDI 19 MAI 20 H
Salle de la pinède de Boissy


Meeting internationaliste
Samedi 28 Mai 14 h 30
Espace Charenton (métro porte de Charenton)
Pour la sortie de la Grande Bretagne de l'Union européenne




le mouvement ouvrier anglais mobilisé contre l'union européenne




Aucun commentaire: