lundi 30 mai 2016

«Depuis ce matin à l'initiative de militants de syndicats de la Fédération CGT des Services publics, à Ivry (94)/Paris 13, la première usine d'Europe d'incinération de déchets est bloquée par les Syndicats du Nettoiement et des Égoutiers de la Ville de Paris et des militants de plusieurs syndicats d'agents territoriaux d'Ile-de-France»,

Blocage du centre de retraitement des déchets d’Ivry-sur-Seine


«Depuis ce matin à l'initiative de militants de syndicats de la Fédération CGT des Services publics, à Ivry (94)/Paris 13, la première usine d'Europe d'incinération de déchets est bloquée par les Syndicats du Nettoiement et des Égoutiers de la Ville de Paris et des militants de plusieurs syndicats d'agents territoriaux d'Ile-de-France»,



Une centaine d'éboueurs et égoutiers, agents territoriaux de la ville de Paris, bloquent depuis lundi matin le centre de traitement de déchets d'Ile-de-France à Ivry-sur-Seine, dans le Val-de-Marne. Baptiste Talbot, de la CGTservices publics qui justifie ce blocage «face au jusqueboutisme du gouvernement dans sa volonté d'imposer le projet de loi El Khomri, affirme que «rien ne rentre et rien ne sort».


«Depuis ce matin à l'initiative de militants de syndicats de la Fédération CGT des Services publics, à Ivry (94)/Paris 13, la première usine d'Europe d'incinération de déchets est bloquée par les Syndicats du Nettoiement et des Égoutiers de la Ville de Paris et des militants de plusieurs syndicats d'agents territoriaux d'Ile-de-France», indique un communiqué de la CGT. 

Les camions bloqués devant l'entrée du site

Le Syctom, l'agence métropolitaine des déchets ménagers, a confirmé le blocage, en précisant que les camions-poubelles étaient «déviés vers d'autres centres afin de continuer à assurer le service public». Le syndicat CGT qui veut durcir son mouvement appelle, dans son texte, à soutenir «les occupations de sites en cours et à venir» et «à engager partout sur le territoire des actions visant à paralyser la collecte et le traitement des déchets».

Ainsi, une centaine d'éboueurs et égoutiers, agents territoriaux de la ville de Paris, bloquent depuis 7h45 les accès au site, empêchant les camions de décharger les ordures ménagères et les déchets sur ce site important de la région parisienne. L'usine, qui récupère l'énergie produite par l'incinération des déchets, en traite 730.000 tonnes par an venant de 15 communes, selon le site du Syctom, en charge du traitement et de la valorisation des déchets de 84 communes franciliennes. Il reçoit chaque jour entre 1.500 et 2.000 tonnes de déchets, soit 150 à 200 camions. Le Syctom compte quelque 800 agents dans ses centres de traitement exploités par des sociétés privées.

Aucun commentaire: