dimanche 24 janvier 2016

Réforme du collège 30 % de cours en moins à la rentrée 2016 !

Réforme du collège 30 % de cours en moins à la rentrée 2016 !

Article paru dans la Tribune des travailleurs du 12 janvier 2016

ANALYSE – Cette année, Adel est élève en quatrième. Depuis son arrivée au collège en sixième, il est en classe bilangue « italien-anglais » : il a bénéficié chaque semaine de trois heures d’enseignement dans ces deux langues vivantes. Et depuis la cinquième, sur les conseils de son professeur de français, il suit aussi l’option latin.
Sans la réforme du collège, à la rentrée 2016, Adel serait entré en troisième avec un emploi du temps comptant trente et une heures trente de cours et serait resté en langues vivantes dans un groupe d’élèves ayant, comme lui, suivi l’enseignement bilangue.
Mais en ce mois de janvier, le collège d’Adel vient d’apprendre de l’inspection académique qu’en application de la réforme :
— ses sections « bilangue italien-anglais » et « euro-allemand » seront supprimées ;
— les heures d’enseignement dont il disposera chaque semaine pour une classe de troisième sont de vingt-six heures, plus une « dotation supplémentaire » de deux heures quarante-cinq qui « ne peut pas être utilisée, à l’exception des heures dédiées aux enseignements de complément, pour augmenter l’horaire hebdomadaire des élèves ».
La conséquence : cette dotation, dont la répartition doit être présentée au conseil d’administration en février, ne permettra pas de maintenir à la fois :
— des groupes distincts pour les élèves ayant appris l’italien depuis la sixième et ceux ayant débuté en quatrième (dont le niveau est très différent) ;
— l’enseignement du latin (même de manière déformée et amoindrie en « enseignement de complément ») ;
— des groupes pour les travaux pratiques en sciences ou pour des travaux dirigés en français et en mathématiques…
Si le principal du collège suit les préconisations du ministère pour organiser la prochaine rentrée, on lira ci-contre les conséquences que pourrait avoir la réforme sur l’emploi du temps d’Adel.
emploi du temps Adel
Avec cinq heures trente de moins en classe, Adel finirait tous les jours à 15 h 45. Depuis l’an dernier, les crédits d’accom-pagnement éducatif ont été supprimés et le collège n’a donc plus de moyens pour proposer du soutien ou des activités le midi ou après les cours.
Mais surtout, Adel perdrait au total neuf heures trente d’enseignement disciplinaire : 30 % de moins ! Sans parler du contenu des nouveaux programmes de cycle (sur trois ans), déclinés collège par collège, qui remplacent désormais les programmes nationaux annuels, du nouveau brevet devenu « livret de validation du socle commun »…
Depuis des mois, les professeurs avec leurs organisations syndicales se battent massivement pour l’abrogation de la réforme du collège, un combat mené non sans difficultés. Une chose est sûre : cette exigence n’est pas propre aux enseignants. C’est celle de tout ceux qui n’acceptent pas de voir des millions d’Adel sacrifiés sur l’autel de l’« économie de la connaissance » chère à l’Union européenne. 

Aucun commentaire: