jeudi 19 novembre 2015

Adoption de la prolongation pour 3 mois de l'état d'urgence par 557 voix contre 6


Adoption de la prolongation pour 3 mois de l'état d'urgence par 557 voix contre 6

Seuls six députés ont voté "contre". Il s’agit des socialistes Pouria Amirshahi, Barbara Romagnan, Gérard Sebaoun et des écologistes Isabelle Attard, Sergio Coronado et Noël Mamère.

Le projet de loi du gouvernement prévoit de prolonger l’état d’urgence pour une durée de trois mois, à compter du 26 novembre, et donc jusqu’à la fin du mois de février 2016.
Par la voix d’Éric Ciotti, une partie de l’opposition souhaite allonger la prolongation de l’état d’urgence à six mois. Réponse de Manuel Valls : "Cette menace terroriste, elle va durer sous des formes différentes, car le terrorisme s’adapte en permanence aux moyens de défense. Mais pour l’état d’urgence, nous vous proposons d’en rester à 3 mois, qui pourra être renouvelé. »
Le PCF a donc voté la prolongation de l'état d'urgence. il s'agit d'une sorte de nouveau "1956", lorsque le PCF a voté les pouvoirs spéciaux à Guy Mollet. On sait que ce fût une décision aux conséquences littéralement incalculables, l'une des rares d'ailleurs pour laquelle des figures de premier plan du parti (Etienne Fajon, et, surtout, Roland Leroy) ont fait une autocritique - bien tardive il faut dire 

Stathis Kouvelakis

membre du comité central  de SYRIZA


Aucun commentaire: