jeudi 28 novembre 2013

L’hôpital Charles Foix en grève aujourd’hui à Ivry-sur-Seine

L’hôpital Charles Foix en grève aujourd’hui à Ivry-sur-Seine


A compter de ce jeudi 28 novembre à 6 heures du matin, l’ensemble des personnels de l’hôpital gériatrique Charles Foix d’Ivry-sur-Seine (qui dépend depuis 2010 de la Pitié-Salpêtrière de l’APHP) sont appelés à la grève par la CGT, syndicat majoritaire de l’établissement.

Les raison de la colère ? Un manque de personnel pour remplacer toutes les absences et suivre les patients très lourds qui arrivent à l’hôpital, motive le syndicat. Techniquement, les malades sont considérés par l’administration comme relevant de soins de suite et de réadaptation (SSR) alors que les soignants les considèrent comme relevant de la médecine aigüe, nécessitant davantage de suivi. «Les personnes très âgées qui arrivent chez nous sont souvent atteintes de plusieurs pathologie. Elles peuvent par exemple avoir un problème cardiaque et être en même temps malades d’Alzheimer ou de Parkinson. Cela nécessite un suivi lourd pour suivre dignement les patients», explique Jacky Maillet, délégué CGT qui souhaite une moyenne d’un agent par lit au lieu de 0,8.
Le mouvement a commencé le 20 novembre au sein du service de la Triade suite à la suppression de postes d’officière et de lingère, indique le syndicat qui précise que les négociations ont échoué car le nouveau président de l’AP-HP, Martin Hirsch, s’était engagé à ce que soit présent en personne à la table Serge Morel, le directeur du groupe hospitalier, ce qui n’a pas été le cas. Ce jeudi, c’est tout l’établissement qui est invité à se mobiliser par le syndicat. Concrètement, il s’agit d’un piquet de grève, les personnels peuvent en effet être réquisitionnés en cas de besoin afin de ne pas mettre en péril le fonctionnement de l’hôpital.
Cette grève générale du jeudi 28 novembre coïncide aussi à la visite de la Haute autorité de santé (HAS) dans l’établissement pour vérifier que les protocoles sont bien respectés. «On nous a supprimé les repos supplémentaires et RTT pour que tout se passe bien et pour donner l’impression d’un personnel en nombre suffisant», s’agace le syndicaliste.
Comme ce mardi 26 novembre, les grévistes tiendront leur AG du 28 novembre directement dans l’avenue de la République d’Ivry à 13h45, transformant ainsi cette réunion en manifestation publique. De son côté, le maire de la ville, Pierre Gosnat, a adressé des courriers au préfet du Val-de-Marne, au directeur du groupe hospitalier et au nouveau président de l’AP-HP pour attirer leur attention sur la situation.
Voir l'article dans 94citoyens

Aucun commentaire: