samedi 16 novembre 2013

FLASH ♦ Rythmes scolaires: des maires PCF de la petite couronne parisienne refusent de mettre en oeuvre la réforme

FLASH ♦ Rythmes scolaires: des maires PCF de la petite couronne parisienne refusent de mettre en oeuvre la réforme

maires pc
s'informer♦ Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) — « C’est non pour 2013, non pour 2014, non pour 2015, nous refusons d’appliquer la réforme [des rythmes scolaires]! » a clamé Alain Audoubert, maire de Vitry-sur-Seine, lors de son premier meeting de campagne, a rapporté hier le journal Le Parisien. Alain Audouber (PCF) est candidat a sa succession dans la deuxième ville du Val de Marne (94) qui compte quelques 90 000 habitants. Il a par ailleurs fait savoir qu’un vœu allant dans ce sens serait soumis à son prochain conseil municipal.
Lettre Maire de Bagnolet aux parents
La lettre du maire de Bagnolet aux parents. Cliquer pour imprimer.
♦ Bagnolet (Seine-Saint-Denis) — Le maire de Bagnolet, Marc Everbecq (PCF), a adressé aux parents d’élèves des écoles élémentaires et primaires de sa commune une lettre datée du 14 novembre.
"L’Etat se désengage de ses missions régaliennes," écrit-il, "transfère une part de plus en plus importante de ses prérogatives aux collectivités  locales, sans que les moyens nécessaires ne leur soient alloués. Il en résulte un accroissement des inégalités territoriales et un risque de dissolution des valeurs de la République. L’Ecole est la matrice de la République, elle est construite à son image, une et indivisible . (…)
Et il ajoute: " J’informe le Ministre de l ‘Education nationale que la commune de Bagnolet ne mettra pas en œuvre la réforme présentée par le gouvernement (…) Ainsi , aucune proposition d’aménagement du temps scolaire ne sera présentée en conseil d’école, ni transmise au Directeur Académique."
Bagnolet (35 000habitants) tout comme Vitry-sur-Seine appartient à la "petite couronne" de la capitale qui a vu cette semaine se mobiliser l’écrasante majorité des enseignants et personnels territoriaux pour exiger l’abandon du projet du ministre Peillon.

Aucun commentaire: