dimanche 1 septembre 2013

Le POI s’adresse aux organisations ouvrières et démocratiques contre une intervention militaire en Syrie

Le POI s’adresse aux organisations ouvrières et démocratiques contre une intervention militaire en Syrie

20130901-115722.jpg
s'informerLe secrétariat permanent du POI a décidé d’adresser une lettre aux autres partis qui déclarent se prononcer contre l’intervention militaire.
Dimanche 1er septembre 2013

Aux organisations ouvrières et démocratiques qui se sont prononcées contre l’intervention militaire en Syrie.
Chers camarades,
Mercredi 4 septembre, Hollande convoque le Parlement pour « un débat sans vote » sur l’intervention militaire en Syrie. Mais déjà, le 29 août, François Hollande à l’occasion d’une longue discussion téléphonique avec Barack Obama a réaffirmé sa détermination à engager les troupes françaises derrière la flotte, les drones, les avions de combat des Etats-Unis, dans l’agression militaire contre le peuple syrien.
En quelques jours pourtant, on a vu le Parlement britannique voter contre l’intervention et à sa suite le Canada et d’autres pays refuser l’intervention. Et maintenant, Obama diffère sa décision au 9 septembre.
En France, imperturbablement, Hollande réaffirme sa détermination à participer à l’agression militaire américaine contre la Syrie, bien que les voix se multiplient, de tous bords, pour refuser cette agression.
Tout l’indique : dans notre pays, comme aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne, en Allemagne, etc., la population dans sa grande majorité rejette la marche à la guerre. Rien ne saurait légitimer cette agression contre le peuple syrien, ni les décisions de Hollande, ni la discussion au Parlement, ni les décisions de l’ONU.
Dans une telle situation, confronté à l’incroyable prétention de Hollande, usant des pouvoirs exorbitants que lui accordent les institutions de la Ve République, d’engager la France dans cette agression contre le peuple syrien, comment le mouvement ouvrier et démocratique pourrait-il ne pas prendre ses responsabilités ? Ne revient-il pas d’urgence de prendre toutes les initiatives permettant aux travailleurs, militants et jeunes de se rassembler pour faire entendre d’une voix puissante, massive et unie l’exigence : « Non à la guerre ! Non à l’intervention militaire en Syrie ! Ni Hollande, ni ce Parlement, ni l’ONU ne peuvent prétendre engager notre pays dans la guerre ! ».
Nous vous proposons une rencontre d’urgence entre nos organisations dans la journée de lundi afin de nous accorder sur les conditions d’une telle initiative.

Pour le secrétariat permanent du POI, Daniel GLUCKSTEIN, Secrétaire national
Cette question sera à l'ordre du jour de notre assemblée mensuelle du POI  de  Boissy qui se tiendra,nous y discuterons bien sur aussi de cette autre guerre que mène ce gouvernement  contre  les travailleurs de ce pays et des initiatives qu'il convient de prendre pour organiser la résistance ouvrière
Comment gagner tous ensemble et faire reculer ce gouvernement qui n'est plus que le bras armé du FMI et de l'Otan
Vendredi 6 Septembre 
20 h  salle de la pinède

Aucun commentaire: