vendredi 24 mai 2013

Le POI alerte par tract: C’est une vague de privatisations qui se prépare


Le POI alerte par tract: C’est une vague de privatisations qui se prépare





Comment stopper la politique de ce gouvernement aux ordres de l’Union européenne ?
Vendredi 3 mai, le commissaire européen Olli Rehn exige du gouvernement français qu’il aille plus loin dans les réformes « sur le marché du travail, le système de retraites et l’ouverture à la concurrence ».
Dimanche 5 mai, le Premier ministre Ayrault se soumet et annonce de nouvelles décisions dans tous les domaines.
Il confirme la réduction des allocations familiales de 2,2 milliards d’euros.
Il annonce une nouvelle « réforme des retraites à l’automne ». Pour ce faire, le gouvernement entend s’appuyer sur la « conférence sociale convoquée les 20 et 21 juin ».
Mais ce n’est pas tout !
Répondant à l’exigence de l’Union européenne « d’ouverture à la concurrence », Jean-Marc Ayrault s’engage à « réduire la participation de l’Etat dans le capital d’un certain nombre d’entreprises publiques pour financer l’investissement. »
Il faut appeler les choses par leur nom :
C’est une vague de privatisations qui se prépare
Déjà, le 3 avril, le gouvernement a vendu des parts de sa participation à Safran (aéronautique, astronautique de la défense et de la sécurité). Le 17 avril, il a cédé des parts de sa participation au groupe aéronautique et de défense EADS !
Tout le monde sait que les privatisations sont pour les actionnaires des bénéfices faramineux et pour les travailleurs des suppressions d’emplois par milliers, des délocalisations, des suppressions de services publics !
Il faut stopper cette politique
« Pour les travailleurs et les jeunes frappés chaque jour un peu plus par les conséquences de cette crise, l’issue ne peut venir que de l’arrêt net et immédiat de la politique menée par le gouvernement Hollande-Ayrault.
(…) Existe-t-il un autre chemin pour bloquer la politique d’austérité et les contre-réformes du gouvernement que l’action commune de la classe ouvrière et de ses organisations, entraînant la majorité du peuple de ce pays ? (…)
Cette voie de la mobilisation unie pour balayer les plans d’austérité, c’est la voie pratique et concrète par laquelle l’immense majorité de la population brisera le carcan de l’Union européenne et des traités. C’est la voie de la démocratie, qui balayera dans un même mouvement les institutions antidémocratiques de la VRépublique, celles de l’Union européenne et la dictature de la troïka » (déclaration du bureau national du POI, le 13 avril 2013).
Venez en discuter dans les réunions publiques du POI.

Aucun commentaire: