mardi 14 février 2012

Vive la grève générale des travailleurs grecs ! Hors de Grèce le FMI et l'Union européenne !

Vive la grève générale des travailleurs grecs !

Hors de Grèce le FMI et l'Union européenne !

Dans une lettre dont Reuters a eu connaissance vendredi, la Fédération de la police grecque accuse les représentants du FMI,de la BCE et de l'Union européenne de "chantage, tentatives de subrepticement abolir ou ronger la démocratie et la souveraineté nationale".

athenes révoltée

Les policiers grecs ne sont pas connus pour être de redoutables agitateurs,c'est bien pourquoi le contenu de cette lettre manifeste avec tant de force à quel point de tension en est parvenue la crise politique dans ce pays

"Comme vous poursuivez cette politique destructrice, nous vous prévenons que vous ne pouvez nous contraindre à nous battre contre nos frères. Nous refusons de nous élever face à nos parents, nos frères, nos enfants ou tout citoyen manifestant ou exigeant un changement de politique", souligne le syndicat, qui représente plus de deux tiers des effectifs policiers de la Grèce.

"Nous vous prévenons que, en tant que représentants légaux des policiers grecs, nous allons émettre des mandats d'arrêts pour une série d'infractions légales (...) telles que chantage, tentatives de subrepticement abolir ou ronger la démocratie et la souveraineté nationale."

C'est bien un véritable soulèvement de la population,la résistance acharnée des travailleurs qui s'exprime encore aujourd'hui par la grève générale et les manifestations,qui est en train de disloquer le gouvernement grec.

Les grecs aiment leur pays et ils ont bien raison,c'est un beau et grand pays et aucune banque au monde ne mérite qu'il lui soit sacrifié.

Les travailleurs grecs refusent les ordres aboyés par Sarkozy et Merkel,cet ouvrier interrogé dans la manifestation d'Athènes et qui parle d'une occupation de son pays,ne fait qu'exprimer le sentiment de tout un peuple

« Le peuple doit prendre les choses en mains (...) si ces mesures passent, la Grèce sera sous occupation, jugeait pour sa part Constantinos Amonas, ouvrier d'une usine de plasturgie. » rapporté par le nouvel observateur de ce jour

Les événements en cours sont un message adressé par les travailleurs grecs à tous les peuples d'Europe

Aucun gouvernement ,aucune coalition ne pourra résister à la colère des peuples,

Aucun gouvernement ,aucune coalition,ne pourra leur imposer de sacrifier leur pays ,leur avenir ,celui de leurs enfants ,de rembourser une Dette illégitime.

Au POI,nous ferons tout pour que cette leçon soit entendue,c'est tout le sens de la candidature de notre camarade André Yon

Aucun commentaire: